Meilleure biographie de Marie-Antoinette, c'est ce livre ou rien

Meilleure Biographie de Marie-Antoinette : C’est ce livre ou rien

Quelle est donc la meilleure biographie de Marie-Antoinette ? Pas de suspense insupportable, il s’agit de Marie-Antoinette l’insoumise, de Simone Bertière. Avec le titre provocateur de mon article, je souhaite surtout souligner qu’il est important de bien choisir le moyen d’entrer dans la vie de la dernière reine de France. Un mauvais livre et vous risquez d’intégrer plein d’idées reçues et d’erreurs dont il peut être difficile de se défaire ensuite. Avec Simone Bertière, pas de risque de se tromper. Paru en 2002, ce n’est pas le dernier livre sur Marie-Antoinette, mais il est incontournable.

Marie-Antoinette l’insoumise, de loin la meilleure biographie de Marie-Antoinette

La biographie de Marie-Antoinette par Simone Bertière est le dernier tome d’une saga historique composée de 4 œuvres monumentales, intitulée Les Reines de France au temps des Bourbons. Le livre qui nous intéresse aujourd’hui boucle la fresque avec brio. Il a le mérite de faire l’unanimité. D’aucuns reconnaissent le travail titanesque réalisée par l’autrice, et le regard neuf porté sur la reine, qui se veut le plus objectif possible. Les avis sont élogieux. Il n’y a qu’à regarder la notation Amazon (4,6 étoiles sur 5) ou celle de la Fnac (5 étoiles sur 5), et les titres des commentaires laissés : « un chef-d’œuvre », « excellente biographie », « un beau voyage dans le temps », « biographie sans a priori mais jubilatoire », « une biographie de référence à lire sans faute », « un ouvrage remarquable »… Mieux, en allant faire un tour sur les forums ou sur les groupes Facebook spécialisées, on s’aperçoit que cette biographie est sans cesse citée comme étant LA référence, le livre à lire sur Marie-Antoinette s’il ne devait y en avoir qu’un.

La critique n’a pas non plus manqué de saluer la qualité de ce récit de 927 pages. Il a reçu le Prix des maisons de la presse, le Prix des ambassadeurs et le Grand Prix de biographie historique de l’Académie française. Rien que ça.

« Le livre, Marie-Antoinette l’insoumise, de Simone Bertière est sans doute l’ouvrage à la fois le plus informé et le plus mesuré sur le personnage, car l’auteure, ayant précédemment écrit plusieurs biographies de reines et de régentes […] a su la traiter dans sa globalité, sans tomber du côté bonbon sucré tout rose d’une femme précipitée dans une cour aux mœurs si étrangères à celles des Habsbourg ! », Annie Duprat, La légende rose de Marie-Antoinette

Pourquoi la biographie de Simone Bertière est-elle le meilleur livre sur Marie-Antoinette ?

Tout cela est bien beau, mais alors sur quoi s’appuie cette affirmation que le Bertière est la meilleure des biographies sur Marie-Antoinette ? D’abord, l’autrice a réalisé un travail de recherches considérable tous azimuts (archives, presse, correspondances, mémoires). Elle le dit elle-même, la principale difficulté quand on s’attaque à ce monument de l’histoire de France est le foisonnement de la documentation (pas toujours très fiable). Ensuite, faisant table rase de tout ce qui a été dit et écrit, elle s’est appuyée sur les faits pour livrer, non pas sa vision, mais une vision objective. Quand les agissements de la reine sont louables, elle le dit. Quand elle fait preuve de légèreté ou d’entêtement aussi. L’autrice ne prend jamais parti. Son travail d’historienne est remarquable, et certains écrivains devraient s’en inspirer pour éviter les habituelles légendes sur Marie-Antoinette. Plus qu’une biographie, c’est une monographie.

J’ai particulièrement apprécié le chapitre entier consacré à l’analyse du couple que formait la reine et Louis XVI. Il illustre à lui seul la méthode Bertière :

  • on oublie tout ce que l’on sait ;
  • on s’attache aux faits, en n’en omettant aucun dès lors qu’il est fiable ;
  • on confronte les sources ;
  • et surtout, on prend de la hauteur pour les analyser.

C’est ce recul qui fait parfois gravement défaut à d’autres biographes, trop imprégnés des thèses anciennes.

Dans le chapitre intitulé Histoire d’un échec conjugal, l’autrice révèle, à travers une démonstration scientifique brillamment menée, que les 7 années infécondes du couple ne sont pas liées à une supposée malformation du pénis de Louis XVI ou à une impuissance. Simone Bertière oppose les lettres échangées entre Marie-Antoinette et sa mère l’impératrice Marie-Thérèse à la correspondance de l’ambassadeur Mercy-Argenteau avec l’impératrice, mais surtout, aux rapports des médecins ayant examiné le roi ou encore aux constats faits par le frère de la reine, Joseph II, venu à Versailles pour « secouer » les mariés. Les conclusions de cette analyse de fond sont sans appel : Louis XVI n’a pas de phimosis comme on le lit encore trop souvent (notamment dans une des toutes dernières biographies de la reine, celle d’Hélène Delalex). Il n’est pas non plus impuissant. Marie-Antoinette a juste une peur bleue de tomber enceinte, éprouve des douleurs terribles lors des tentatives de rapprochement et ne ressent aucun désir pour son époux. Ce dernier, trop gauche et grand timide, ne sait sans doute pas s’y prendre pour la mettre en confiance. Ils mettront 7 ans avant de réussir à consommer leur union. Leur premier enfant naîtra en décembre 1778, après huit ans de mariage.

« Elle ne sent rien pour le roi », Joseph II, frère de Marie-Antoinette

Bertière ou Zweig : le match des biographes de la reine

Si vous lisez cet article, c’est probablement parce que vous vous renseignez avant de choisir quelle biographie acheter. Au cours de vos recherches, vous avez inévitablement croisé plusieurs fois le nom de Stefan Zweig. Et depuis, vous hésitez entre l’ouvrage de Zweig et un autre. N’est-ce pas ? Pour tout vous dire, j’ai découvert l’histoire détaillée de Marie-Antoinette à travers l’œuvre de l’auteur autrichien. Et j’ai été enchantée par cette lecture ! Plus qu’enchantée, vraiment enthousiasmée ! Alors pourquoi n’est-ce pas le Marie-Antoinette de Zweig que je recommande ? Pour plusieurs raisons.

D’abord, parce que ce livre est paru en 1932. Vous vous doutez bien que depuis, de nouvelles découvertes ont été faites sur la reine, notamment concernant la correspondance cryptée avec son amant, Fersen (cependant, celui de Simone Bertière est antérieur aux dernières révélations sur le sujet (article payant)).

Ensuite parce que Zweig n’a analysé la reine qu’à travers un biais psychanalytique (on est alors en plein freudisme) faisant d’elle une épouse frustrée par l’incapacité de son époux à la satisfaire sexuellement et se jetant dans une orgie de plaisirs pour compenser. S’appuyant sur les lettres qu’elle échangeait avec sa mère Marie-Thérèse (qu’il venait de découvrir aux archives de Vienne), il n’a pas confronté cette précieuse source avec les autres récits ou faits avérés. Il dépeint ainsi une Marie-Antoinette s’offrant chaque nuit aux assauts de son impuissant de mari. Sauf que le roi n’était pas impuissant ; que les époux faisaient chambre à part ; et que la reine était un oiseau de nuit et Louis XVI un couche-(plus)-tôt, compliquant les rencontres nocturnes.

Enfin parce que Zweig se trompe totalement dans le portrait qu’il dresse de Louis XVI : empoté, gauche, niais, incapable de satisfaire sa femme. Malheureusement, cette réputation collera à la peau du pauvre monarque pendant des années, jusqu’à ce que des historiens se penchent dans les archives et redorent son blason (à ce propos, je vous recommande la lecture du Louis XVI de Jean-Christian Petitfils) .

En somme, la biographie de Zweig, même si elle reste une lecture très agréable, est aujourd’hui dépassée, empreinte d’une forte subjectivité qui fausse la réalité, et écrite à travers un prisme psychanalytique. Si vous recherchez le livre le plus juste sur la reine, c’est donc celui de Simone Bertière qu’il faut lire. Elle fait preuve d’une remarquable objectivité, partage ses analyses très poussées avec le lecteur et offre une vision moderne de la reine.

 

Alors, allez-vous craquer pour la biographie de Marie-Antoinette par Simone Bertière ? Dites-moi tout en commentaire.

🎬 Avez-vous vu le biopic de Coppola sur la reine ? Je vous propose maintenant de vous plonger dans les erreurs du film Marie-Antoinette de  Coppola ou de revivre l’histoire de Marie-Antoinette en podcast.

N’oubliez pas de liker et de partager cet article s’il vous a plu !

Stéphanie

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Passion Marie-Antoinette : la vraie Vie de la Reine

Les idées reçues sur Marie-Antoinette sont nombreuses. Apprenez à mieux la connaître avec des articles sur son histoire, ses lieux de mémoire et un tas d’anecdotes !
 
Bonne lecture !

Qui suis-je ?

Je suis Stéphanie Soulier. J’ai craqué pour Marie-Antoinette après avoir vu un docufiction sur Arte. Depuis… j’ai décidé de lui consacrer un blog. En savoir plus sur ma démarche.

Stéphanie Soulier du site Passion Marie-Antoinette
Vous aimez Passion Marie-Antoinette ?
(et vous ne voulez rien rater des actus du blog ?)
Inscrivez-vous à la newsletter ! 💌
Adresse e-mail non valide
Articles sur Marie-Antoinette